Le parent et le jeu

Quelle colère!

Il y a peu, alors que je co-animais une activité famille Parent-Enfants centrée sur le jeu, j’ai eu l’occasion d’assister à une bonne crise de colère d’un enfant de 6 ans.

Quelle explosion! Quelle éruption! Quelle démonstration!

L’occasion pour moi de revenir sur la colère des enfants.

La fatigue, la faim, le stress, la sur-stimulation, … il n’en faut pas plus pour que les émotions des enfants montent en eux et les remplissent tout entier.

Mais, alors que nous adultes, nous avons appris à recevoir cette émotion et à la contrôler, les enfants-eux ne le peuvent pas encore, leur cerveau n’étant pas près à cela (voir L’enfant et les émotions!). C’est seulement vers 5-6 ans que le cerveau de l’enfant fait route vers la maturité.

Mais que faire alors quand la colère déborde? Comment réagir face à cet enfant qui explose?

« A chaque fois qu’on a une attitude empathique (sentir et comprendre des émotions de l’autre) et bienveillante (c’est être empathique), qu’on est soutenant, encourageant, cela permet au cerveau de se développer. Cela touche le cortex préfrontal qui nous permet d’être différent des grands singes, cela fait développer des circuits cérébraux qui vont permettre à l’enfant, progressivement, de savoir gérer ses émotions. »
(Catherine Gueguen)

Commençons d’abord par nommer cette émotion. Si l’enfant est assez grand, demandez-lui de décrire ce qu’il ressent. Pour l’aider, nommez les signes physiques que vous observez chez lui.
Expliquez avec des phrases simples et courtes l’émotion en question. L’important est ici de recueillir/reconnaître l’émotion qui est montrée.

Il est inutile de :

  • crier, punir,  faire les gros yeux.
  • lui dire « tu es méchant » « ce n’est pas bien ce que tu as fait »,…
  • ou encore lui demander de réfléchir à ce qu’il vient de faire… immaturité du cerveau vous vous souvenez?

Le calme revenu, demandez-lui ce qu’il a ressenti quand il était en colère. Avec leurs mots, avec leurs images.

Quelque temps plus tard, faites des activités qui vont aider l’enfant à

  • Connaître et reconnaitre les émotions: Faites-lui remarquer le langage corporel associé à chaque émotion : sourcils froncés quand on est fâché, sourire quand on est content, larmes quand on est triste, yeux grands ouverts quand on a peur, etc.
  • Avec votre enfant, amusez-vous devant un miroir à imiter les différentes émotions. Il pourra ainsi se connaître davantage dans l’expression de ses émotions. Vous pouvez aussi créer un album des émotions avec votre enfant en découpant des visages variés dans les magazines

Les livres sont aussi des atouts dans la gestion des émotions. Quelques suggestions:

  • Grosse Colère de  Mireille d’Allancé
  • Le livre en colère de Cédric Ramadier
  • La couleur des émotions de Marie Antilogus
  • Colère de loup Album de Louison Nielman

 

A bientôt,

Julie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s